Publié le : 11 décembre 20194 mins de lecture

En apparence, il a été constaté que l’installateur de panneaux solaires demeure un métier naissant. Au fait, il s’est apparu, justement, suite à de nombreuses recherches effectuées sur les énergies renouvelables. Et, en particulier, tant chez des particuliers que dans des complexes industriels, le métier du poseur de panneaux photovoltaïques promette ainsi des débouchés forts intéressants dans un avenir proche. Toutefois, tout dépend, surtout, de la formation à suivre pour parvenir à l’obtention des spécialisations requises pour l’exercice du métier.

Des formations adéquates sont requises pour le technicien

Et, comme tout métier, il se trouve que de telle spécialité nécessite, en grande partie, un cursus de formation scolaire et académique bien précise pour une meilleure réussite de son intervention. Pratiquement, le métier est accessible pour toutes personnes pouvant présenter Certificat de Qualification professionnelle dans l’installation-maintenance en systèmes solaires et pour tous les candidats du niveau bac pro MELEC. Il y a aussi le niveau bac+1 en MC pour le technicien en énergies renouvelables, option A-énergie électrique, et bac+2 titulaire d’un BTS des trois filières qui suivent : FED ou fluides-énergies-domotique, électrotechnique et DUT GEII ou génie électrique et informatique industrielle. De toutes les façons, la formation des installateurs des panneaux photovoltaïques commence à asseoir une grande notoriété  au sein des centres de formation professionnelle qualifiante actuelle.

Des licences pro sont aussi reconnues pour l’admission à la formation au métier

Cependant, pour le niveau de bac+3, les licences pro des trois filières ci-après sont reconnues pour mener au métier d’installateur de panneaux solaires, à savoir : licence professionnelle spécialisée en énergies renouvelables -licence professionnelle en électrotechnique -licence professionnelle en valorisation des techniques énergétiques. Bien d’autres possibilités de critères d’éligibilité peuvent être encore considérées pour les prétendants à ce métier, cependant, il est recommandé à ces jeunes gens de s’enquérir davantage des informations s’y rapportant auprès des centres de formation professionnelle les plus près d’eux.

Les attributions d’un installateur des panneaux solaires sont bien précises

Au fait, un technicien installateur de panneaux solaires participe au montage des panneaux équipés de capteurs solaires pour la production de l’électricité aussi bien chez des particuliers qu’auprès des entreprises. Et en agissant de la sorte, il doit, en permanence, être en mesure suivre, de plus près, les progrès technologiques ainsi que les évolutions des textes réglementaires rattachés dans le domaine des énergies renouvelables. D’autant plus, à cause des risques de chute et d’électrocution encourus dans l’accomplissement du métier, un respect strict des règles de sécurité doit être pris en compte, à tout moment, par un poseur de panneaux solaires pour se soustraire à des éventuels accidents de travail. De plus, le technicien doit être capable d’assumer, autant que faire se peut, le rôle d’un conseiller sur le plan d’économies d’énergies à chaque intervention auprès de ses clients en fournissant des explications valables sur les possibilités techniques disponibles de l’heure.